la Grainothèque

IMG_20200805_150724.jpg

Une grainothèque est un système d’échange de graines où chacun peut déposer et prendre des graines issues de cultures sans engrais chimique, librement et gratuitement.

Une grainothèque, c’est quoi ?

Une grainothèque est un système d’échange de graines où chacun peut déposer et prendre des graines issues de cultures sans engrais chimique, librement et gratuitement.

La grainothèque permet de :
- s’affranchir des semences standardisées qui nécessitent engrais et pesticides et qui sont non reproductibles
- de goûter aux variétés non commercialisées
- de protéger la biodiversité
- de transmettre les savoir-faire.

Elle donne envie de remettre les mains dans la terre (pas besoin d’avoir un jardin pour planter une graine, un pot de yaourt suffit).
Bref, une grainothèque c’est un geste citoyen mais c’est surtout bon pour le moral et la santé !

Une grainothèque, pourquoi ?

Le geste de l’échange, qui a pourtant bâti la diversité des semences depuis des millénaires, est interdit chez nos paysans et nombreux sont les projets de lois qui menacent notre biodiversité cultivée. La FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) estime que nous avons déjà perdu 75 % de notre biodiversité, détruit par une industrie qui nous impose un nombre toujours plus restreint de variétés.

Avant que d’autres ne tombent dans l'oubli et disparaissent, c'est à nous de les entretenir ! Prenez des graines, reproduisez-les pour en déposer à votre tour et reprenons en main notre héritage !

Pourquoi ne pas acheter ses graines chaque année ?

La plupart de nos légumes et fleurs (même les légumes bios, achetés au marché ou chez le fleuriste) sont la plupart du temps des hybrides F1 dont les graines donnent des plantes qui dégénèrent. Les légumes hybrides sont souvent plus résistants, mieux calibrés et donc idéaux pour une agriculture industrialisée et standardisée. En raison d’une perte de rendement trop importante, un agriculteur se trouve dans l’impossibilité de récolter les graines issues d'hybrides F1. Il doit donc racheter des semences chaque année. Etant donné le prix relativement modique d'un sachet de semences, le jardinier amateur ne voit, peut-être, pas l'intérêt de conserver, récolter et partager ses propres graines. Pourtant, les semences des espèces cultivées dans un potager donneront des légumes mieux adaptés au sol et au climat.

Il s’agit également d’un geste de résistance pour protéger, reproduire et échanger les anciennes variétés potagères.

Quelles graines et variétés partager ?

Toutes les graines : légumes, fruits, fleurs.

Ramenons au jardin la plus grande biodiversité possible ! Les variétés anciennes, les variétés traditionnelles de nos terroirs sont les plus en péril.
Ensemble nous pouvons préserver et faire vivre ce patrimoine en proie à l’homogénéisation et à l'agriculture monoculturale intensive.

Les graines « F1 » ne sont pas acceptées dans la grainothèque.

Comment faire ses graines ?

C’est très simple mais il est important de savoir comment faire ! Vous trouverez des ouvrages et des ateliers sur le sujet à la Bibliothèque et des informations sur internet. Très facile : les espèces autogames comme la tomate, la laitue, ou le haricot, qui sont le plus souvent des cultures annuelles.
Plus compliqué : les espèces allogames comme le chou, la courge ou l‘épinard, ainsi que les espèces bisannuelles comme la plupart des légumes racines (carottes, betteraves, etc.). Il faut bien faire sécher les graines avant de les ensacher, noter la variété, le lieu, la date de récolte ainsi que quelques conseils pratiques (période de semis, etc.). Pour les semences de légumineuses (haricots, pois, lentilles, etc.), il faut impérativement mettre les graines récoltées et bien séchées, une semaine dans le congélateur avant de les ensacher, afin d’éviter la prolifération de bruches, un insecte ravageur, dans la grainothèque.

Comment faire pour participer?

Les semences de la boite sont libres, vous pouvez vous servir ! N’hésitez pas à faire participer les enfants !
- Munissez-vous de sachets papier
- N’oubliez pas de nourrir à votre tour la grainothèque au fil des mois.

La grainothèque est ouverte tous les premiers lundi du mois de 18h à 20h d'avril à octobre

Pour plus d’infos pratique vous pouvez contacter Stéphanie Venard
stephanievenard@yahoo.fr